Le malheureux destin hébraïque du mot français « coccinelle »

coccinelle_28129
Une coccinelle. Source : Wikipedia

Lors de la journée de l’hébreu, il y a plus d’un an, un professeur nous demanda quel était notre mot hébreu préféré. Ce fut dur de répondre à cette question et je n’y arrivai pas vraiment. Il y a beaucoup de mots que j’aime. Suite à la victoire de la France à la coupe de monde de football 2018, l’Académie publia une liste de mots hébreux d’origine française : chef, classeur, bagage, trottinette (qui, après une métathèse et une assimilation un peu violentes, devint « corquinette »), biscuit (prononcez biscvouit), tricot (peut désigner un t-shirt), pouf, carré et crème. Je réalisai qu’il manquait à cette liste un mot français. Et ce mot-là, ce joli mot-là, ce mot que j’aime, hé bien je déteste ce qu’il est devenu en hébreu.

Quand un mot entre dans une langue, il a une vie propre et son sens peut se détacher de celui qu’il a à l’origine. Le mot קוקסינל, coccinelle, a vécu ce processus de manière radicale. Coccinelle en hébreu est une insulte homophobe et transphobe.

500px-pc240211
L’arstiste Coccinelle. Source : Wikipedia.

Le mot a pris ce sens via Jaqueline Charlotte Dufresnay, artiste transgenre française dont le nom de scène était Coccinelle.

Je suis furieux que les homophobes et transphobes israéliens salissent la mémoire d’une grande artiste française, peut-être la première personne publique française à faire une transition. Je suis furieux qu’un mot français que j’aime soit dans une langue que j’aime une insulte homophobe et transphobe.

J’aime la sonorité du mot, j’aime la bête à bon Dieu qu’elle désigne et que nous affectionnons pour son régime à base de pucerons. J’aime la petite voiture allemande à qui elle a donné son surnom. J’aime son abréviation « cocs ».

volkswagen_beetle_5
Coccinelle rouge. Source : Wikipedia.

Malheureusement en hébreu, je ne peux l’utiliser car il a un sens ordurier. Il semblerait qu’il soit de moins en moins utilisé, mais il l’est toujours trop et son sens insultant n’a pas évolué. Homophobes, transphobes d’Israël, vous qui avez utilisé ce mot comme insulte, vous qui l’utilisez encore, je vous conspue, je vous conchie.

Publié par

Nicolas Legrand

J'aime beaucoup la clarinette et l'hébreu. Parfois, je fais de l'informatique en bibliothèque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s