Dana Elazar-Halev — Mission secrète No. 4, Opération Toronto [he] (2018)

988912

La série Mission secrète (שליתות חשאית) de Dana Elazar-Halev met en scène trois jeunes ados agents du Mossad. L’idée m’a d’abord paru un peu saugrenu, mais la série m’a été recommandée et la critique est généralement enthousiaste. Hé bien c’est à raison ! Je me suis beaucoup amusé à lire ce quatrième volet, Opération Toronto (מבצע טורונטו). L’hébreu est très accessible, le style agréable et c’est un vrai livre à suspens qui accroche ! Alors oui bien sûr, c’est parfois un peu tiré par les cheveux, mais je me suis laissé prendre par des pulps plus étranges encore alors je ne ferai pas la fine gueule. Curieusement, ça m’a donné envie de relire Fantômette et le Club des Cinq.

Nos héros sont Guy, un petit génie qui réussit tout ce qu’il entreprend ; No’am, une jeune fille spécialisée dans le baratinage, les actions discrètes et furtives et Ro’i un grand costaud champion de karaté. Ils sont encadrés par un agent adulte, Hanan. De retour de mission au Caire, ils doivent s’occuper d’un espion Chinois en Israël avant de profiter des vacances de Pâques. L’équipe ordinairement très soudée est en pleine crise existentielle. Ro’i se remet en question et veut arrêter le karaté, No’am et Guy ont rompu sur un malentendu au Caire et ne se parlent plus.

L’opération Toronto se déclenche de manière impromptue. Alors que Guy passe ses vacances à Toronto, il reconnaît dans la rue deux jeunes enfants israéliens ultra-orthodoxe disparus depuis plusieurs jours dont tous les journaux parlent : Moïshe et Rivki Klein. Les deux petits sont jetés dans un Pick-Up Ford par un barbu aux cheveux longs et une femme rousse. Guy note la plaque et contacte ses comparses. Entre temps Shulamit, la cheffe du Mossad, reçoit l’ordre du premier ministre de retrouver les enfants. L’opération est en route. Qui sont les ravisseurs des enfants ? Quels sont leurs motifs ? Le suspens tient en haleine jusqu’à la fin.

Les personnages sont sympathiques, ils travaillent en équipe, s’écoutent, s’admirent, se respectent. Guy me semble mis plus en valeur que les autres. Les genres malheureusement sont assez stéréotypés et les personnages masculin plus présents, il n’aurait pas manqué grand chose pour éviter ces défauts, dommage.

Le sujet est intéressant en tant qu’observateur étranger, parce que l’on peut voir à l’œuvre dans le roman les marottes sécuritaires israéliennes et le rôle positif que le pays a tendance à se donner. Le but est bien de protéger les Israéliens. Le terrorisme, la menace nucléaire iranienne sont évoqués. Il n’y a pas de remise en cause des positions ou des actions de l’État.  Ce qui m’a fait le plus tiquer, c’est la mise en scène d’une maladie pour pouvoir dissimuler un appareil de renseignement dans du faux matériel médical.

L’autrice a fait son service militaire dans la branche des renseignements de Tsahal, l’armée a alors profité de ses connaissances en arabe. C’est dans cette expérience ainsi que dans le livre de Michael Bar-Zohav et Nissim Mishal , le Mossad : les grandes missions (non traduit à ce jour il me semble, מיכאל בר-זהר, ניסים משעל, המוסד : המבצעים הגדולים) qu’elle puise ses idées.

Notez enfin que la version en livre audio est très réussie. La lectrice est très enjouée et n’hésite pas non plus à chanter quand les personnages le font. J’avoue que j’hésite à lire toute la série maintenant tellement je me suis amusé. Là, je me suis remis à lire Amir Gutfreund, c’est bien, mais je passe plus de temps dans le dictionnaire et il y a beaucoup moins de suspens !

Références [he]

Publié par

Nicolas Legrand

J'aime beaucoup la clarinette et l'hébreu. Parfois, je fais de l'informatique en bibliothèque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s