Adam Tsa’ir, numéro 55, janvier 2018 — Sheleg (Neige)

עטיפה_אדם צעיר_שלג

Adam Tsa’ir [he] (אדם צעיר, le jeune humain) est un journal pour les 7-11 ans qui donne envie d’avoir à nouveau 7-11 ans pour plusieurs raisons : c’est beau, c’est bien écrit, c’est intelligent, c’est ouvert sur le monde, c’est bienveillant, c’est intéressant, c’est drôle… Chaque mois, un nouveau illustrateur talentueux illustre le journal, chaque mois il y a un nouveau sujet. Bref, vous avez compris, j’ai fondu pour ce numéro sur la neige [he] illustré par Shahar Kober [en].

Un format presque carré, un papier épais de belle qualité, une jolie mise en page, l’opus commence par un éditorial imaginant Tel Aviv sous la neige, chose qui n’est pas arrivée depuis les années 1950, alors que d’autres parties du pays comme Jérusalem continuent de voir occasionnellement la neige. Bien, qu’avons-nous ensuite ?

Le journal commence par une légende nordique campée par des natifs américains. Durant l’hiver, une jeune garçon refuse de sortir du tipi tellement il fait froid et souhaiterait devenir un ours pour pouvoir dormir tout l’hiver. À peine l’a-t-il dit qu’il devient vraiment un ours et doit fuir sa famille…

Le journal continue avec :

  • un article sur le festival de la neige de Sapporo ;
  • une recette de gâteau en forme de bonhomme de neige à base de biscuit ;
  • un article sur les manchots, un poème sur une boule à neige avec Notre-Dame de Paris (sic :)) ;
  • une méthode pour faire un bonhomme de neige à partir d’une chaussette ;
  • des jeux ;
  • une bande-dessinée ;
  • et le plus mignon : le courrier des lecteurs et des lectrices. Des petits Israéliens et des petites Israéliennes écrivent sur les fois où ils ont vu de la neige et ce qu’ils en ont pensé. « ממש כיף », « trop bien » revient beaucoup dans leurs lettres. Ils laissent leurs adresses et indiquent s’ils souhaitent correspondre avec d’autres enfants.

Ouha. Ça donne envie d’en avoir d’autres ! Souvent les expats Israéliens me disent que leurs enfants ne savent pas bien lire l’hébreu. Ce petit journal pourrait être une solution, pour lire, voire pour trouver des correspondants de leur âge en Israël. Sur la boutique en ligne du journal, il y a la possibilité de s’abonner pour 57 ₪ par mois et de le recevoir chez soi en France. On peut aussi commander les anciens numéros pour, il y a des tarifs dégressifs en fonction du nombre d’exemplaire acheté.

Adam Tsa’ir est une publication fille d’une revue s’intéressant à l’anthroposophie et à l’éducation Waldorf : Adam ‘Olam [he] (אדם עולם, humain du monde, sans doute un jeu de mot avec la prière juive אדון עולם, Adon ‘Olam, seigneur du monde). Je ne connais pas bien l’anthroposophie, j’étais amusé d’apprendre dans ma méthode d’hébreu, Hebrew from Scratch (עברית מן ההתחלה), l’existence d’un Kibboutz bio et anthroposophiste : le Kibboutz Hardouf. Je ne pensais pas que le mouvement existait au-delà. Bref, en voir une émanation aussi intéressante et réussie qu’Adam Tsa’ir me donne envie d’en savoir plus. Essayez, pour vous ou pour vos enfants.

Références [he]

Publié par

Nicolas Legrand

J'aime beaucoup la clarinette et l'hébreu. Parfois, je fais de l'informatique en bibliothèque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s