Shani Peleg — Live Show (2014)

Je suis tombé sur le Bandcamp de Shani Peleg en cherchant à retrouver celui de Peled, un rappeur israélien dont la musique n’a à peu près rien à voir. Je crois que c’est une des fautes de frappes les plus heureuses que j’ai pu faire, parce que j’ai découvert une artiste folk-rock que j’aime beaucoup et dont je vous propose ici d’écouter un concert acoustique très réussi.

Chantant et jouant de la guitare sèche, Shani Peleg est accompagnée dans ce concert par l’excellente percussionniste Karen Teperberg. Les sept chansons s’enchaînent en douceur avec des pointes d’émotion régulières. J’aime la simplicité de l’orchestration, le talent des musiciennes et les jolies compositions de Shani Peleg. Voici les sept chansons :

  1. HaKosem (Le magicien) décrit un illusionniste qui fait rêver avec ses tours, mais déçoit ;
  2. HaKoma LeMal’a (Le dernier étage), une chanson sur les habitants étranges d’un immeuble ;
  3. Pirotechnica, une chanson qui s’enfonce dans la déprime ;
  4. ‘Orot Qidmim (Phares ?), sans doute ma chanson préférée, même si j’ai un peu de mal à en comprendre le sens. Disons que des gens passent une nuit blanche dans les rues et ça n’a pas l’air très joyeux ;
  5. HaDod Gibor (L’oncle héros), je n’ai pas trouvé les paroles de celle-ci, du coup, j’ai un peu plus de mal à la comprendre ;
  6. Hatoul’achbar (Chatsouris), « quelqu’un a choisi de faire de moi son jeu, il était le chat, j’étais la souris. »
  7. Jenna Jameson, une chanson sur la femme d’affaire et star du porno. Le texte l’imagine sur l’herbe en train de réfléchir à la vie tandis que deux grands hommes s’approchent d’elle, suivis par deux cameramans et un réalisateur. Haaretz a consacré un article à Shani Peleg [hébreu] où ils mettent particulièrement cette chanson en avant.

Shani Peleg prépare un nouvel album, avec une orchestration plus rock, ce qui correspond plus à son premier album (premier album que l’on peut écouter, acheter sur Bandcamp). Peut-être que les nouvelles chansons de ce concert (HaKosem, HaDod Gibor, Hatoul’achbar) seront dessus, je l’espère ! Pour patienter, nous pouvons aussi écouter « Yoga et Pilates » qui y figurera :

La production de l’album est financée via un projet sur Headstart, un site de financement participatif israélien. Sur le Headstart, on trouve une vidéo très amusante de Shani Peleg cherchant de l’argent pour son album. La vidéo est en hébreu sans sous-titre, je suis perdu par endroit, mais les têtes et expressions des acteurs sont suffisamment explicitent. Surveillez le mot « Kessef » (argent).

Vivement que l’album sorte !

Publié par

Nicolas Legrand

J'aime beaucoup la clarinette et l'hébreu. Parfois, je fais de l'informatique en bibliothèque.

Une réflexion sur “Shani Peleg — Live Show (2014)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s